Prendre RDV
http://www.osteopathe-montagne.com/

décembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

osteo montagne L'ostéopathie

Qu’est que l’ostéopathie

L’ostéopathie se définit comme une médecine manuelle, s’intéressant aux troubles fonctionnels du corps humain. L’ostéopathe, utilise ses mains de différentes façons pour établir un diagnostic ostéopathique et dispenser le traitement.

Par différents tests de mobilité, tant au niveau articulaire (vertébral ou périphérique) qu’au niveau viscéral ou crânien, il évalue l’état des différents systèmes du corps humain.

La formation de l’ostéopathe, sur 6 années, comprend donc l’étude détaillée de l’anatomie, de la biomécanique et de la physiologie, mais aussi l’apprentissage de techniques précises de palpation et, de ce fait, favorise le développement d’une sensibilité palpatoire de ses mains, ses outils de travail.

L’examen ostéopathique dépasse aussi l’examen spécifique des différents systèmes, en évaluant leurs inter-relations, tant mécaniques que neurophysiologiques, pour découvrir ultimement la cause, le problème dit primaire.

En effet, ce problème primaire peut engendrer souvent une série de problèmes secondaires et de symptômes à distance.

Ceux-ci ne disparaîtront que lorsque la cause aura été traitée efficacement.

L’ostéopathie ne s’intéresse donc pas simplement à un symptôme ou à une maladie, mais considère le patient comme un tout devant être appréhendé dans son ensemble, dans sa globalité.

Elle vise, via un diagnostic ostéopathique précis et des techniques manuelles adaptées, à traiter les problèmes fonctionnels, à rétablir et préserver l’état de santé, ainsi qu’à prévenir l’apparition de la maladie.

Elle ne propose pas de guérir les pathologies dégénératives, génétiques, infectieuses, ou néoplasiques. En revanche, elle peut avoir une action sur les conséquences de ces pathologies (en particulier la douleur) et peut aider l’organisme à combattre plus facilement la maladie. Dès lors, l’ostéopathie ne sera plus une thérapie étiopathique mais une thérapie palliative complémentaire qu’il ne faut pas négliger.